L’Enlèvement : pas lors d’une fête juive !

La plupart des gens s’attendent à ce que l’Enlèvement des chrétiens ait lieu pendant l’une des fêtes juives majeures.

Comme cela n’a pas eu lieu en septembre-octobre 2013, que ce soit à Yom Teruah, Yom Kippour ou Sukkot, le plus tôt en 2014, ça serait pour la Pâque, n'est-ce pas ?

Faux !

Certains chrétiens espèrent que quelqu’un va être en mesure de leur prouver, sans l’ombre d’un doute, que l’Enlèvement aura lieu spécifiquement lors de telle ou telle fête juive. Et lorsque quelqu’un se risque à leur proposer une possibilité, quelle qu’elle soit, ces mêmes chrétiens leur tombent dessus en brandissant les paroles de Jésus lorsqu’il déclarait que « nul ne connaît ni le jour ni l’heure »... c’est à n'y rien comprendre !

Malheureusement, la plupart des gens cherchent des réponses partout, sauf dans la Parole de Dieu, là où les réponses se trouvent.

Bien que cela puisse avoir du sens que l’Enlèvement ait lieu lors d’une des fêtes du Seigneur (moedim = temps fixés) décrites en Lévitique 23, cela n’est pas une obligation. Il n’y aucun prérequis biblique, nulle part, précisant que cela doit avoir lieu lors d’une des fêtes majeures. Si vous pouvez me prouver le contraire, je suis tout ouïe.

Mais qu’en est-il des paroles de Jésus : « nul ne connaît ni le jour ni l’heure » ? N’est-ce pas un idiome juif qui pointe prophétiquement sur la Fête des Trompettes (Yom Teruah) ?

Non.

Si vous voulez défendre l’idée que les paroles de Jésus se réfèrent au moment précis où la nouvelle lune apparaît, confirmant que nous ne connaîtrons ni le jour, ni l’heure (de la visibilité de la lune), alors cela peut se référer non seulement à Rosh Chodesh Tishri (Yom Teruah) mais aussi à tous les Rosh Chodesh de l’année, et il y en a jusqu’à 13 dans le calendrier juif !

Nous pouvons à présent prouver, Bible en main, pourquoi l’Enlèvement de l’Église ne peut pas et n’aura pas lieu durant une fête majeure juive (à moins d’une méga intervention surnaturelle du Seigneur qui reste souverain).

2 points importants :

1. Dieu est Tout-Puissant et il est donc capable de manipuler le temps à volonté, le faire avancer, reculer, l’étirer, le contracter et probablement de nombreuses autres choses que l’entendement humain ne peut pas saisir. En nous basant sur les informations qui nous sont données dans les Écritures, il serait mathématiquement impossible que l’Enlèvement ait lieu durant une fête majeure. Toutefois, si Dieu choisissait d’intervenir et de nous étonner tous, tout en confirmant Sa Parole écrite... je dis amen !

2. Techniquement, les sabbats sont des moedim. Toutefois, lorsque les Écritures disent que « la fin aura lieu lors d’un moed », le contexte fait référence aux 7 fêtes majeures et non à l’un des 52 sabbats de l’année. Si les sabbats hebdomadaires étaient inclus, la fin lors d’un moed ne nous donnerait aucune indication utile.

Pas d’Enlèvement à Pâque, à la fête des Pains sans levain, aux Prémices, à Pentecôte, Yom Teruah ou Sukkot ?

Attention ! Ne vous endormez pas maintenant en pensant que cela ne peut pas avoir lieu avant la Pâque !

La bonne nouvelle pour ceux qui connaissent le Messie, c’est que bibliquement parlant, nous sommes arrivés au temps de la fin et que l’Enlèvement peut avoir lieu, comme Jésus l’a dit en Matthieu 24 : 44, au moment où nous n'y penserons pas. Si Jésus apparaissait dans les nuées lors d’une fête majeure, la plupart des croyants ne s’y attendraient-ils pas ?

L’une des caractéristiques du calendrier hébreu qui m’a toujours fasciné, c’est sa merveilleuse symétrie. Chaque année commence au mois d’Aviv (Nisan), selon l’ordre de Dieu, et non selon des coutumes datant de la captivité babylonienne (Exode 12 : 2). Le 15 du mois d’Aviv, c’est la Pâque. Il y a 3 ½ années (soit la durée de la Tribulation) entre la Pâque et les fêtes de l’automne et entre les fêtes de l’automne jusqu'à la Pâque. Pour quelqu’un qui étudie les prophéties bibliques, c’est un véritable challenge. Nous savons que « la fin » de la Tribulation aura lieu lors d’une des fêtes majeures (moedim), mais laquelle ?

Pendant des années, cette question m’a rendu dingue !

Le fait est qu’il y a de nombreux indices de la Rédemption dans toutes les fêtes majeures. Parfois, il semblerait qu’elles indiquent que la fin doit avoir lieu en automne, parfois elles semblent indiquer le printemps

Dieu a bien dit au prophète Daniel que ces choses resteraient « scellées » jusqu’au temps de la fin (Daniel 12 : 4, Daniel 12 : 9) et qu’à ce moment-là seulement, Jésus Lui-même enlèverait les sceaux : ce qui se passe effectivement en Apocalypse aux chapitres 6 et 7 ainsi qu’au chapitre 8, versets 1 et 2. Gloire à son Nom pour toujours, car il garde ses promesses !

Le Saint-Esprit a récemment révélé une information importante qui nous aide à déterminer ce qui se passera et lors de quelle fête :

Daniel 11 : 29 nous dit que l’Antichrist revient puis « vient contre le sud » (c’est-à-dire Israël) lors d’un moed ou fête juive majeure.

Et alors ? En quoi cela nous est-il utile ? Les gens ne seront-ils pas au courant de la chose lorsqu’elle se produira ?

Oui.

Et pourquoi devrais-je m’en préoccuper ? Après tout, je suis chrétien et je ne serai plus là pour voir ça

Exactement !

Vous ne serez plus là lorsque l’Antichrist marchera contre Israël, ce qui veut dire que vous serez enlevés avant qu’il ne se mette en route pour le sud.

L’Enlèvement a lieu au tout début de la Tribulation, laquelle est signalée par un méga tremblement, le soleil qui devient noir, la lune rouge comme le sang, une pluie de météorites, etc… (Matthieu 24 : 29; Apocalypse 6 : 12).

L’Antichrist ne peut même pas apparaître avant que le Corps de Christ (l’Église) soit enlevé et "écarté de son chemin" (2 Thessaloniciens 2 : 3, 2 Thessaloniciens 2 : 6-8).

L’Antichrist commencera à régner et occupera Jérusalem pour une durée de 42 mois hébreux (Apocalypse 11 : 2; Apocalypse 13 : 5). La seconde venue de Jésus doit avoir lieu lors d’un moed ou fête juive majeure (Daniel 8 : 19; Daniel 11 : 27, Daniel 11 : 35).

Il doit donc y avoir une période de 42 mois entre la fête durant laquelle Alexandre le Grand (l’Antichrist ressuscité) vient contre Israël et la fête durant laquelle Jésus reviendra pour le vaincre, mettant fin à la Tribulation et à son règne diabolique.

Je peux à présent déclarer catégoriquement, sur la base des Écritures saintes, que la fête durant laquelle l’Antichrist viendra contre Israël est celle de la Pâque.

42 mois après la Pâque nous mènent au 15 du mois d’Elul, soit 15 jours avant Yom Teruah.

C’est tout-à-fait logique puisqu’Alexandre aura effectivement besoin de 5 à 15 jours pour conquérir Israël, ensuite de quoi il règnera pendant 42 mois, comme cela est requis par la Parole de Dieu, jusqu’à ce que Jésus revienne à Yom Teruah.

La Tribulation prendra officiellement fin 10 jours plus tard, à Yom Kippour, lorsque Jésus jugera les Gentils qui auront survécu, sur la base de ce qu’ils auront fait pour ou contre Israël en ces temps de détresse… ensuite de quoi leur destin sera scellé (Matthieu 25 : 31-46; Joël 3 : 12).

Si on tourne la chose dans l’autre sens, soit en comptant de la fête de Sukkot jusqu’à la Pâque, nous arrivons à 43 ½ mois !

Posons le problème autrement :

Si l’Antichrist ne peut pas apparaître avant que nous soyons enlevés et que l’Enlèvement se produise à Yom Teruah (comme le croient la plupart des chrétiens et des Juifs messianiques), sachant qu’il doit venir contre Israël lors d’une fête majeure, cela lui laisserait à peine 15 jours depuis notre départ pour se présenter au monde, former une coalition et une armée, commencer à régner sur le monde et venir contre Israël pendant Sukkot.

Ceci sans parler du fait que les jugements déclenchés par les 6 trompettes mentionnées en Apocalypse 8 et 9 auraient à se produire dans ce même intervalle de 15 jours.

De surcroît, Daniel 11 : 40-41 indique qu’avant de marcher contre Israël, l’Antichrist doit balayer l’Égypte (le roi du sud) et la Turquie-Syrie (le roi du nord) et peut-être même d’autres pays alentour.

Alexandre le Grand est connu pour sa rapidité militaire légendaire (raison pour laquelle il est décrit comme « semblable à un léopard » en Daniel 7 : 6 et Apocalypse 13 : 2), mais même pour lui, le délai est beaucoup trop court. Même si, par miracle il y parvenait en seulement 15 jours, étant donné que Jésus aurait à revenir 3 ½ années après, soit à la Pâque, le nombre de mois atteindrait 43 au lieu des 42 requis par la Parole de Dieu (Apocalypse 13 : 5).

À moins que vous puissiez argumenter que tous les événements cités précédemment aient lieu en 15 jours chrono, que l’invasion d’Israël et la prise de Jérusalem dure un mois de plus (30-45 jours), tout cela n’a pas de sens !

Dès lors, l’assaut de l’Antichrist contre Israël doit avoir lieu à partir de la Pâque.

Il semble logique qu’après avoir accompli les fêtes du printemps (de la Pâque jusqu’à la Pentecôte) lors de sa première venue, Jésus accomplisse aussi les fêtes de l’automne (de Yom Teruah jusqu’à Sukkot) lors de sa deuxième venue.

La Pâque est la fête durant laquelle le ministère public de Jésus a pris fin (par la Crucifixion) après avoir duré 3 ½ années (Jean 18 : 39). Il est mort « au milieu de » la 70ème semaine, exactement comme Daniel 9 : 27 l’avait prédit.

Puisque les 3 ½ années finales (qui doivent compléter la 70ème semaine prophétique de Daniel) sont allouées à l’Antichrist, il semble logique que ce dernier reprenne le « compte à rebours » précisément là où Jésus l’a laissé, c’est-à-dire durant la période de la Pâque.

Puisqu’Alexandre ne peut pas apparaître avant que nous soyons enlevés et s’il est déjà présent à la Pâque, l'Église doit être enlevée avant la Pâque !

Il n’y a aucune fête majeure (moedim) avant la Pâque. Dès lors, l’Enlèvement des chrétiens ne peut pas avoir lieu lors d’un moed ou fête majeure…

Mais l’Enlèvement n’aurait-il pas pu avoir lieu l’automne passé, pendant Yom Teruah, Yom Kippour ou Sukkot, soit effectivement avant la Pâque ?

Non.

Nous partons au tout début des 3 ½ années de Tribulation (Matthieu 24 : 29Apocalypse 6 : 12, Apocalypse 7 : 9). Si nous étions partis 6 mois plus tôt, la Tribulation durerait alors 4 ans. Or, vous ne trouverez cela nulle part dans les Écritures. En effet, Jésus a juré par Lui-même (et il n’y a personne au-dessus de Lui) que la Tribulation durerait 3 ½ années (Daniel 12 : 7).

Alexandre régnera 42 mois. Dès lors, nous devrions être transférés dans la dimension céleste 43 ou 44/44 ½ mois avant la fin de son règne. La Tribulation durerait toujours 3 ½ années au sens général du terme et l’Antichrist aurait alors plus de temps, quelques mois à peine, pour faire campagne et atteindre Jérusalem d’ici à la Pâque (ce qui est très rapide tout de même et à la hauteur de sa réputation).

Si vous connaissez le Messie intimement, vous n’avez rien à craindre. Au contraire, vous avez de quoi vous réjouir de ce qui se produira…

Si vous ne connaissez pas encore Jésus, il n’est pas trop tard ! Recevez-le maintenant ! N’attendez plus une seule seconde, car cela pourrait avoir lieu prochainement. Les événements qui s’ensuivront provoqueront un chaos tel que le monde ne saura pas comment réagir, n’ayant pas eu le temps de s’y préparer et n’ayant aucun moyen de l’empêcher (Ésaïe 13 : 6-18).

Si, par chance, cet enseignement se révélait faux et que dans l’intervalle vous soyez sauvé, vous n’aurez rien perdu au change. Votre destinée éternelle sera alors assurée en Jésus-Christ.

Par contre, si vous restiez sur terre durant la Tribulation, je ne trouve pas les mots pour vous dire à quel point vous aller le regretter.

Jésus vous aime et veut vous bénir plus que vous ne pourriez l’imaginer. Il vaut mieux être sauvé maintenant que d’avoir des regrets ensuite...

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar