L'abomination qui cause la désolation est mentionnée en Daniel 9 : 27

Faux !

Daniel 9 : 27 ne fait pas référence à "l'abomination qui cause la désolation", par contre, Daniel 11 : 31 & Daniel 12:11 en parlent.

Avant de m'envoyer des e-mails demandant : "et pour ce qui concerne le verset 27 ?", spécialement ceux d'entre vous qui lisent la traduction anglaise NIV (New International Version)... SVP, prenez une grande et profonde respiration avant de lire ce qui suit. Je n'ai rien contre la traduction NIV, mais cette dernière ne traduit pas ce verset particulier avec précision.

Daniel 9 : 27 n'est pas le passage auquel Jésus fait référence en Matthieu 24 : 15-21 quand il dit que lorsqu'ils verront l'abomination de la désolation dont parle Daniel, se tenant dans le Temple (le lieu saint), ils devront s'enfuir dans les montagnes.

Il faisait référence aux deux autres passages, soit : Daniel 11 : 31 & Daniel 12 : 11).

Le mot hébreu utilisé en Daniel est "shikkutzim", ce qui, sans équivoque, fait référence aux "abominations" (pluriel = pas une abomination mais plusieurs).

Dans ces deux autres passages, c'est "shikkutz", qui signifie juste une "abomination" (au singulier).

Daniel 9 : 27 est déjà réalisé alors que Daniel 11 : 31 & Daniel 12 : 11 sont encore à venir (dans un futur proche).

Le "prince qui va venir" mentionné en Daniel 9 : 26 n'est pas l'Antichrist. Il s'agit de Titus, le prince romain, qui est venu en l'an 70 après Jésus-Christ, soit 600 après cette prophétie, et qui a détruit la ville (Jérusalem) et le second Temple, soit précisément ce qui était annoncé dans la prophétie.

Ceci est un fait historique indiscutable.

Les "abominations" (pluriel) de Daniel 9 : 27 sont la cause de la destruction du second Temple et de la désolation de ce site jusqu'à aujourd'hui. Ce sont les mêmes abominations qui ont poussé Jésus à jeter à terre la monnaie des changeurs d'argent en renversant leurs tables (Jean 2 : 14-16), les mêmes qui lui ont fait dire d'eux qu'ils étaient un "repaire de brigands (voleurs)" (Matthieu 21 : 13, Marc 11 : 17, Luc 19 : 46).

Daniel 9 : 27, comme expliqué dans l'article "L'Antichrist signera un traité de paix de 7 ans", fait référence à Jésus qui confirme l'Alliance conclue avec Abraham, au milieu de la 70ème semaine, ce qui fut la cause du Sabbat (shabath) des sacrifices. Jésus a mis fin aux les sacrifices car Dieu ne les accepte plus depuis qu'il s'est offert lui-même à la Croix.

Les juifs n'ont pas pu offrir de sacrifices depuis près de 2'000 ans. Qui donc a vécu, est mort, puis ressuscité il y a près 2'000 ans, hormis le Christ ?

Comment cet arrêt des sacrifices pourrait-il être imputé à l'Antichrist alors même qu'il ne s'est pas encore manifesté en tant que tel ?

En Daniel 9 : 26 "le prince qui va venir" détruira Jérusalem et le Temple. Si ce prince était l'Antichrist, et si Jésus faisait effectivement référence à lui (qui place une abomination qui cause la désolation), comment peut-il mettre en place cette abomination dans le Temple qu'il vient juste de détruire ?

Pour résumer, les versets 26 et 27 ne peuvent pas concerner l'Antichrist car :

1. Le texte hébreu ne soutient pas cette thèse puisqu'il ne parle pas d'une seule abomination, mais de plusieurs.

2. Ce prince (Titus) avait déjà (événement passé) détruit la ville et le second Temple, accomplissant ainsi cette prophétie. Le futur Antichrist, quant à lui, ne détruira pas Jérusalem, ni le troisième Temple.

3. Le futur Antichrist va conquérir Jérusalem (Zacharie 14 : 1-2) et s'asseoir dans le troisième Temple, se faisant passer pour Dieu (2 Thessaloniciens 2 : 4). Il placera une seule abomination (une idole le représentant) dans le troisième Temple qui aura été reconstruit d'ici là.

4. Si Daniel 9 : 26-27 faisait référence à l'Antichrist, l'Écriture se contredirait puisqu'il est dit qu'il détruira la ville et le Temple alors que Zacharie 14 : 1-2 dit qu'il va conquérir la ville et 2 Thessaloniciens 2 : 4 dit qu'il va s'asseoir dans le Temple, donc qu'il ne détruira ni l'un ni l'autre.

5. Comme déjà mentionné dans d'autres articles, l'Antichrist n'est mentionné d'aucune manière et sous quelque forme que ce soit dans ces versets.

6. Comme déjà mentionné dans d'autres articles, Galates 3 : 17 déclare sans équivoque que c'est Jésus, et non l'Antichrist, qui a (déjà) confirmé l'Alliance.

Je n'ai pas écrit la Bible, alors si vous voulez argumenter à ce propos, adressez-vous à Dieu, pas à moi. Merci.

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar