Pourquoi les chrétiens s'y perdent...

Avant de lire ce message qui fait partie d'une série sur le même sujet, nous vous conseillons de commencer par l'article : Une fois sauvé... toujours sauvé ?


Il n'y a pas un seul verset, de Genèse à Apocalypse, qui dise que quelqu'un qui croit en Jésus-Christ puisse perdre son salut, pas un !

Les termes " perdre son salut " ou "salut perdu" ne se trouvent même pas dans la Bible. Mais alors, pourquoi y a-t-il autant de doute, de confusion et de peur parmi les chrétiens à propos du fait de perdre son salut ?

Les principaux coupables sont la religion, les prédicateurs et les médias.

Pourtant, Jésus nous a prévenu, bien à l'avance, que ce genre de chose se produirait à la "fin de cet âge". Il a annoncé que beaucoup de gens allaient venir (soi-disant en son Nom), confessant même qu'il est le Messie... et qu'ils tromperont beaucoup de monde. Il a dit que cette tromperie monumentale ne viendrait pas de Satan (bien qu'il soit le père du mensonge et qu'il soit clairement derrière tout ça) mais de gens supposés être chrétiens !

En fait, il a donné cet avertissement comme signe principal précédant son apparition et le début de la Tribulation (Matthieu 24 : 4). Il nous a prévenu de ne pas nous laisser tromper... mais malheureusement, l'avertissement de Jésus est tombé dans de nombreuses oreilles souffrant de surdité spirituelle. Les chrétiens se focalisent sur les guerres, les rumeurs de guerre, les tremblements de terre, les pestes... comme signes de l'imminence du retour de Jésus... mais reste inconscient de la tromperie qui les entoure. Ils se laissent emporter à tout vent de doctrine pour autant que cela convienne à leur fantaisie du moment sans se préoccuper que cela soit fondé sur les Écritures ou non.

Encore une fois : les principaux coupables sont la religion, les prédicateurs et les médias.

Toutefois, les chrétiens eux-même ne sont pas innocents dans cette affaire. Ils ont aussi, individuellement, leur part de responsabilité.

En effet, personne ne leur a dit d'aller regarder les vidéos de prédicateurs-trompeurs sur Internet. Personne ne leur a mis un pistolet sur la tempe et ne les a forcés à lire ces " forums chréti(e)ns " dans lesquels n'importe quel hérétique et imbécile religieux peut publier ce qui lui passe par la tête.

Si chaque chrétien était, individuellement, solidement ancré dans la vérité biblique, ils ne pourraient pas douter du salut éternel en Christ – qu'importe qui dirait le contraire.

Jésus a aussi averti de ce qui se passe lorsqu'une maison spirituelle est bâtie sur le sable au lieu d'être bâtie sur le roc :

Le vent de fausse doctrine souffle... et patacra ! La maison spirituelle, posée sur des fondations fragiles, s'écroule avec fracas. À en juger par les milliers et les milliers de messages que nous avons reçu ces 10 dernières années, la maison spirituelle de beaucoup de chrétiens n'est même pas bâtie sur du sable mais sur du sable mouvant !

Voilà comment les choses se passent trop souvent : ceux qui fréquentent une congrégation dans laquelle la doctrine correcte de "une fois sauvé... toujours sauvé" est enseignée... il l'entendent, la reçoivent mentalement... mais ils n'y croient pas vraiment.

Ils ne sont jamais personnellement convaincus à 100 %, au plus profond de leur cœur, que s'ils ont une confiance totale en Jésus, il "assure leurs arrières" pour l'éternité des éternités. S'ils étaient vraiment convaincus à 100 % par cette merveilleuse vérité, rien ni personne ne pourrait d'aucune manière les ébranler.

Rien !

Pourquoi ne sont-ils pas entièrement convaincus ?

Parce qu'ils ont "accepté" mentalement la doctrine mais la vérité n'a pas pris racine dans leur cœur.

Ils ont peut-être dit et redit : "- Une fois sauvé... toujours sauvé !" mais... quelque part dans leurs pensées, ils croient qu'ils peuvent d'une façon ou d'une autre "mériter" ou "contribuer" à leur salut :

Que, d'une façon ou d'une autre, ils peuvent se comporter en "bons petits chrétiens" et mériter leur salut.

Du coup, lorsqu'ils tombent dans le péché, et plus particulièrement lorsque leurs péchés se font plus fréquents ou plus graves à leurs yeux, ils pensent être "perdus". Comme ils ne peuvent plus compter sur leur " comportement de bon petit chrétien " lequel devait, selon eux, jouer un rôle dans leur salut... ils paniquent !

C'est dans de tels moments que la vérité se manifeste :

Ils ne font pas vraiment entièrement confiance à Jésus pour leur salut. Ils ne croient pas vraiment que Jésus a fait tout ce qui est nécessaire pour les sauver éternellement.

Même si leurs lèvres disent le contraire, dans leur cœur, ils continuent de croire que leurs actions et leur comportement extérieur jouent un rôle dans leur salut. Et si leur comportement joue un rôle (aussi petit soit-il) pour leur salut, alors Jésus n'est pas leur seul sauveur.

Encore une fois : si nos œuvres, notre obéissance et notre comportement extérieur joue le moindre rôle dans notre salut, alors Jésus n'est pas notre seul sauveur. Si un comportement extérieur joue le moindre rôle, alors Jésus n'est qu'un sauveur partiel, au mieux un co-sauveur avec notre bon comportement.

Il y a un immense problème avec cette croyance. La Parole de Dieu ne dit nulle part que Jésus est un Sauveur partiel ou un co-sauveur. Il est le seul et unique Sauveur :

"Je suis le Chemin, la Vérité, et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jean 14 : 6).

Si vous pouvez trouver un verset où Jésus dit : "Nul ne vient au Père que par moi et par un bon comportement chrétien"... je mange ma Bible sur-le-champs !

"Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Actes 4 : 12).

S'il est dit qu'il n'y a "aucun autre nom" que celui de Jésus par lequel nous puissions être sauvés, alors "bon comportement chrétien", qui est un nom, ne peut jouer aucun rôle dans notre salut. Il en va de même avec les noms "obéissance", "bonnes œuvres", "observance du Sabbat", "obéissance aux 10 commandements", "observance de la Torah", "circoncision", "baptême d'eau", et le nom de toutes les religions "chrétiennes" ainsi que le nom de tous ceux qui les ont fondées... Ils sont tous disqualifiés !

Soit Jésus est le seul et unique Sauveur pour l'éternité, soit il n'est pas le Sauveur du tout.

C'est pourquoi en 2 Corinthiens 13 : 5, l'apôtre Paul ordonne à l'Église de Corinthes (vous savez, celle qui pensait avoir tous les dons de l'Esprit) :

Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; testez-vous vous-mêmes. Ne savez-vous pas ce qui est à l'intérieur de vous, que Jésus-Christ est en vous ?

Le salut, c'est Christ en nous. Un point, c'est tout !

1 Jean 5 : 12 le présente ainsi : "celui qui a le Fils, a la vie (éternelle). Celui qui n'a pas le Fils, n'a pas la vie (éternelle)"...

 

Message suivant : Le péché est-il Dieu ?

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar