La Grâce encourage-t-elle à pécher ?

Croire à la grâce de Dieu, qui selon la Bible est la seule façon d’être sauvé (Éphésiens 2 : 8-9 ; Romains 11 : 6), n’encourage pas la désobéissance ni la "transgression" des commandements… d’aucune manière !

Nous reconnaissons toutefois qu’il n’existe aucun juste, si ce n’est Dieu Lui-même.

Les Juifs avaient reçu la Loi, constituée de 10 commandements + 603 autres !

Sont-ils parvenus à les respecter ? Non.

David a dit dans le Psaume 53 : 1, au sujet de ses compatriotes : il n'y a personne qui fasse bien.

Ésaïe 64 : 6 déclare que toute notre prétendue "justice" (observance de la Loi et des commandements) est comme un vêtement sale" aux yeux de Dieu.

En Jean 7 : 19, Jésus a dit à ses compatriotes juifs : Moïse ne vous a-t-il pas donné la Loi ? Et nul (aucun) d'entre vous n'observe la Loi.

Et au jeune homme riche (et menteur) qui est venu vers lui en prétendant avoir gardé les 10 commandements jusqu’ici, Jésus lui a clairement dit : aucun n'est bon (juste), si ce n'est Dieu seul.

Impossible de le dire plus clairement !

Observer la Loi et les commandements n’a jamais sauvé une seule âme et n’en sauvera jamais. L’Évangile de la Grâce (et pour votre information, il n’existe aucun autre Évangile, Galates 1 : 8) n’enseigne pas que la Loi "est passée". Ce qu’il dit, c’est que la Loi a été accomplie (satisfaite) en notre faveur par Celui-là même qui l’a donnée (Matthieu 5 : 17). Il n’y a pas de "loi" plus élevée que Dieu Lui-même. Il est la Loi. Et il a satisfait à Sa Loi, pour l'éternité, en notre faveur.

Il n'existe pas de meilleure nouvelle que celle-ci dans ce monde !

Nous pouvons essayer de "garder les commandements" ou de "suivre les commandements" jusqu'à l'épuisement, le fait est que nous ne pourrons jamais faire mieux que ce que Jésus a déjà fait. Dans l'Ancien Testament, nous pouvons lire des versets qui disent que la Loi et les commandements doivent être observés. Mais ces versets ont tous été donnés avant que Jésus subisse la croix puis ressuscite d'entre les morts.

Vous ne trouverez pas un seul verset dans le Nouveau Testament, après la résurrection, qui dise quelque chose de semblable. Par définition, lorsque quelque chose est appelé "ancien", c'est que cela a été remplacé par quelque chose de "nouveau".

Personne n'a observé la loi avant que Jésus vienne. Personne n'a observé la loi après que Jésus soit mort, ressuscité et monté au ciel. Ceux qui prétendent aujourd'hui qu'ils "observent la loi" ou "les 10 commandements" ou "le Sabbat hebdomadaire"… sont des menteurs. Ils pèchent autant, et même plus, que ceux qui vivent dans la liberté de la Grâce de Dieu et de son Esprit.

L'apôtre Paul a découvert que plus il "essayait" d'observer la loi et de suivre les commandements, plus le péché prenait l'avantage sur lui et le réduisait à l'esclavage (Romains 7 : 8-9).

Les commandements, c'est pour les esclaves.

Les fils (et les filles) vivent dans la liberté de l'Esprit, en ayant foi (faisant confiance) en Jésus, le seul Juste.

Nous croyons que la justice même de Jésus nous est créditée gratuitement, par grâce, par le moyen de la foi (2 Corinthiens 5 : 21). Nous n'essayons pas de pécher, ni ne péchons volontairement. Mais nous savons que, si nous péchons, notre Sauveur "assure nos arrières".

Jésus a tué le péché dans son propre corps (Romains 8 : 2-3). Il s'est chargé du péché… pour toujours (Hébreux 9 : 26-27 ; Hébreux 10 : 4). Nous sommes dans le repos (Sabbat) en Jésus, grâce à cette vérité extraordinaire.

De deux choses l'une, soit l'oeuvre de Jésus est suffisante pour nous justifier devant Dieu pour toujours… soit elle ne l'est pas.

Si nous rejetons, ajoutons ou soustrayons de l'oeuvre parfaite et complète de rédemption accomplie par Jésus en notre faveur, nous ne sommes pas sauvés. Si nous le recevons dans notre cœur, et lui faisons entièrement confiance, nous sommes sauvés.

Nous ne pouvons pas "améliorer" ce que Jésus a fait. Tout est accompli !

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar