Suis-je vraiment sauvé ?

De nombreux frères et soeurs me disent qu'ils tombent (et retombent) dans certains péchés et qu'ils ont beaucoup de peine à se le pardonner. Certains pensent même qu'ils ont "perdu leur salut" ou qu'ils risquent de le perdre à cause de ces péchés. Ce type de craintes est renforcé par le fait que de nombreuses églises enseignent le mensonge selon lequel celui ou celle qui continue de pécher après avoir été sauvé est perdu ou même qu'il n'a jamais vraiment été sauvé. L'Internet est plein à craquer de sites qui répandent ce genre de mensonges religieux.

Pour une raison qui dépasse mon entendement, certains chrétiens embrassent ce genre d'accusations et rejettent la grâce... au lieu d'embrasser la grâce et de rejeter l'accusation. Pour rappel : le salut est un cadeau du début jusqu'à la fin (Éphésiens 2 : 8-9). Vous et moi ne le méritons pas ! Votre comportement, bon ou mauvais, n'a strictement rien à voir avec le fait de recevoir ce cadeau.

Tout ce que cela nécessite de votre part, c'est de le recevoir (en invitant Jésus dans votre coeur et en le reconnaissant comme votre Sauveur, votre Seigneur et votre Dieu).

Dieu, dans sa miséricorde infinie, nous a fait un cadeau magnifique alors même que nous  ne le méritions pas. Pourquoi faudrait-il le mériter après qu'il nous l’a offert gratuitement ? Et quel genre de Dieu d'amour et de miséricorde serait-il, si après nous avoir donné ce cadeau merveilleux, il nous le reprenait ?

Feriez-vous cela à votre fils ou à votre fille ?

Si votre fils ou votre fille commettait un péché, le renieriez-vous ? Arrêterait-il/elle d'être votre enfant ? Jamais ! Qu'importe le nombre de fois et à quel point un enfant agit mal, vous l'aimez sans conditions... et il demeure votre enfant pour toujours.

Si vous, qui êtes pécheur, êtes capable de manifester une telle miséricorde, qu'est-ce qui vous fait penser que votre Père céleste, la personnification même de l'Amour, fera moins bien que vous (Luc 11 : 13) ? Êtes-vous plus saint que Dieu ? Avez-vous plus de miséricorde que Lui ?

Nous ne méritions pas ce cadeau lorsque nous l'avons reçu. Nous ne le méritons pas plus après.

Le simple fait que vous vous sentiez concernés par vos péchés et que vous souhaitiez ne plus en commettre, indique clairement que vous êtes sauvé. Si vous ne l'étiez pas, votre conscience ne vous dérangerait pas le moins du monde...

Bien qu'il soit exact qu'aucun chrétien véritable ne se lève le matin en faisant une liste des péchés qu'il veut commettre aujourd'hui, et ce après avoir vraiment expérimenté Christ, le fait est que nous tombons tous parce que notre esprit est bien disposé mais notre chair est faible.

Notre esprit est né de nouveau lorsque nous avons reçu Jésus. Malheureusement, notre pensée ne l'est pas encore (elle le sera pleinement lors de l'Enlèvement des croyants). C'est notre pensée non régénérée qui produit le péché, tôt ou tard, malgré toute l'énergie que nous pourrions mettre pour ne plus tomber. C'est ici que la foi (la confiance) en Jésus et en sa Parole sont de mise :

...que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle (Jean 3 : 16).

Je ne lis ici aucune sorte de prérequis comme celui de devoir vivre une vie parfaite et sans péchés pour être sauvé et le rester, et vous ?

Tout ce qui est demandé, c'est de croire (faire confiance) en Jésus et en ce qu'il a fait pour vous et pour moi. Celui qui croira et qui sera baptisé (par le Saint-Esprit dans le corps de Christ, selon 1 Corinthiens 12 : 12-13) sera sauvé mais celui qui ne croira pas sera condamné (Marc 16 : 16). À nouveau, la seule chose qui soit demandée, c'est de croire et non de faire pour mériter.

Par une seule offrande (son sacrifice), il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés (Hébreux 10 : 14).

...avec son propre sang, il a obtenu une rédemption éternelle (Hébreux 9 : 12).

Je ne peux pas le dire plus clairement que la Parole de Dieu elle-même.

2 Corinthiens 5 : 19 déclare que : ...Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-Même, en ne leur comptabilisant point leurs péchés.

Si Dieu ne tient pas une comptabilité de vos péchés, frères et soeurs, tout est dit ! Si Dieu est pour vous, qui peut être contre vous ? (Romains 8 : 31). Tout ce que Dieu a toujours voulu de la part des hommes, c'est leur foi (leur confiance). Si vous avez reçu Jésus dans votre coeur, vous pouvez faire confiance à 100% à son Salut :

Mais à tous ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu (Jean 1 : 12).

Dieu merci, il n'a pas dit : "à tous ceux qui l'ont reçu et n'ont plus jamais péché...". Vous pouvez avoir confiance en Jésus et en sa Parole et vivre libre ou écouter les mensonges et les accusations de Satan et vivre dans le tourment. Dans les deux cas, si vous avez reçu Christ dans votre coeur, vous êtes sauvés !

Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père nous sommes un (Jean 10 : 27-30).

Que vous soyez un fils obéissant ou un fils désobéissant, vous ne pouvez pas changer ce que vous êtes, c'est-à-dire : un fils !  Si vous ne reteniez rien d'autre de ce message, retenez ceci :

Le salut ne dépend pas de notre comportement extérieur, mais de qui vit à l'intérieur.

1 Jean 5 : 12 déclare que :

...celui qui a le Fils de Dieu (en lui) a la vie (éternelle); celui qui n'a pas le Fils de Dieu (en lui) n'a pas la vie (éternelle).

C'est aussi simple que cela.

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar