Jacques a dit

À chaque fois que j'ai contact avec des religieux légalistes et qu'ils essaient de me prouver l'obligation d'observer la loi et les commandements pour être sauvé, la première chose qu'ils citent, la plupart du temps, c'est le livre de Jacques. Bien entendu, ils ne citent que le verset qui semble soutenir leur fausse doctrine et mettent de côté tout ce que Jacques a dit d'autre dans son épître. Ils mettent aussi de côté ce que disent les Actes, Romains, 1 et 2 Corinthiens, Éphésiens, Galates, Colossiens, Philippiens, 1 et 2 Thessaloniciens, Tite, Philémon, Hébreux, Jude, 1 et 2 Pierre, 1,2 et 3 Jean, le livre de l'Apocalypse, et les Évangiles ! Ils "tondent" complètement le Nouveau Testament... et y laissent seulement Jacques 2 : 17 qui dit qu'il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même...

Ce passage des Écritures est certainement l'un des plus mal compris de toute la Bible. Les légalistes voudraient nous faire croire que Jacques dit aux chrétiens qu'ils doivent observer la loi et les 10 commandements alors que ce n'est absolument pas ce qu'il exprime ! En Jacques 2 : 10-11, il déclare spécifiquement que même si vous observiez la loi et les commandements (c'est-à-dire les 613 commandements contenus dans la Torah), mais que vous en transgressiez un seul, vous vous rendriez coupable de n'avoir pas observé toute la loi. Il est clair que Jacques ne dit d'aucune manière que nous devrions "essayer" d'observer la loi, et encore moins d'obtenir la justification par elle.

Que recommande Jacques en réalité ?

Jacques 2 : 8 nous dit : si vous accomplissez la loi royale, selon l'Ecriture: tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. N'est-ce pas exactement ce qu'enseigne Paul en Romains 13 : 9 ? Mais qu'en est-il du reste du chapitre 2 ? Jacques ne dit nulle part dans ce chapitre ni dans toute cette épître que nous devons observer la loi ou les commandements de la Torah ! Il dit entre autres dans les versets 14 à 20 que ceux qui ont la foi (confiance) en Dieu, manifesteront cette foi par des actes charitables (comme nourrir ceux qui ont faim, ce qui n'est pas l'un des 10 commandements). Qu'en est-il de ce qu'il déclare au verset 14 : Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Jacques adresse son épître à des croyants, à des gens qui sont déjà sauvés (Jacques 2 : 1). Par conséquent, il ne fait pas référence au fait d'être sauvé de la condamnation et de l'enfer.

Il explique dans le verset 15 que si un frère (un autre croyant qui est sauvé) a besoin de nourriture, et que vous ne le nourrissiez pas, que vous lui parliez seulement en lui disant :  "allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous", votre "foi" est inutile pour ce frère car cela ne le sauvera pas, non de l'enfer, mais du fait de mourir de faim. C'est la seule explication possible à ce passage puisque dans le contexte, Jacques s'adresse à des chrétiens (qui par définition sont sauvés). Il utilise ensuite l'exemple d'Abraham (versets 20 à 24) qui a eu assez de foi et de confiance en Dieu pour offrir son propre fils Isaac en sacrifice, par obéissance, quelque 430 ans avant que la loi ou les 10 commandements soient donnés. Il utilise également l'exemple de Rahab (verset 25) qui a fait suffisamment confiance à Dieu pour cacher les espions Israélites, qui étaient techniquement ses ennemis, jusqu'à ce qu'ils puissent retourner dans leur campement en toute sécurité. Ces exemples n'ont rien à voir avec la loi ou les 10 commandements puisqu'ils n'étaient pas connus de Rahab et qu'ils n'existaient même pas du temps d'Abraham. Ce que signifie le chapitre 2 de l'épitre de Jacques, c'est que si nous avons la foi, si nous avons la nature parfaite de Dieu en nous (par le Saint-Esprit) qui est Amour, cela se manifestera tôt ou tard au travers de nous sous la forme d'actes charitables qui aideront ceux qui sont dans le besoin. Les oeuvres, aussi bonnes soient-elles, n'ont jamais sauvé personne et ne sauveront jamais personne.

La foi se manifestera un jour ou l'autre par des actes charitables, indépendamment de la loi ou des commandements. De telles "oeuvres" ne nous sauvent pas. Elles démontrent tout au plus que nous sommes sauvés et que l'amour de Dieu est en nous (plus d'informations à ce sujet dans l'article : Interview de Jacques).

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar