Le salut pour les nuls

Peu importe de quelle manière je l'explique, combien de versets je cite pour soutenir mes propos, combien de fois je le dis, il y a encore et toujours des gens qui craignent d'avoir perdu leur salut ou même de ne pas être sauvé du tout. Bien qu'ils aient reçu Christ dans leur cœur, ils demeurent dans le doute à cause de péchés qui persistent dans leur vie. La plupart du temps, il s'agit de péchés dit "sexuels". C'est assez drôle de voir comme les gens se sentent "coupables" lorsqu'ils commettent des péchés de nature sexuelle tout en ne ressentant pas ou peu de culpabilité lorsqu'ils mentent, sont idolâtres ou doutent de la Parole de Dieu.

Ils nous écrivent pour nous demander notre opinion sur le fait qu'ils soient sauvés ou non, s'ils seront pris auprès de Dieu lors de l'Enlèvement des croyants... etc.

Mon opinion n'a aucune sorte d'importance. Ce n'est pas moi qui décide qui est sauvé et qui ne l'est pas, c'est Dieu. La seule opinion qui importe, c'est la sienne. C'est donc à Jésus qu'il faut poser la question, pas à moi.

Le message d'aujourd'hui s'adresse donc à tous ceux qui n'ont toujours pas compris les bases de l'Évangile.

La culpabilité et la condamnation que la religion est parvenue à faire entrer dans le cœur et les pensées des hommes est tellement ancrée qu'il leur est difficile de s'en défaire. Ceux d'entre vous qui connaissent Jésus et savent qu'ils sont sauvés, merci de nous accompagner quand même tout au long de ce message. Allons-y gaiement, une fois encore :

Si vous avez sincèrement invité Jésus dans votre cœur comme votre Seigneur, votre Sauveur, et votre Dieu, vous êtes sauvés. Je me fiche de savoir ce que vous avez fait dans le passé. Je me fiche de savoir ce que vous faite encore aujourd'hui. Je me fiche de savoir ce que vous ferez à l'avenir. Et je me fiche de savoir si vous allez commettre un péché "sexuel" 10 millions de fois avant l'Enlèvement des croyants ou pas... est-ce assez clair pour vous ?

Dieu ne découvre pas votre péché et n'est pas pris par surprise lorsque vous commettez un péché, quel qu'il soit. C'est vous seul qui le découvrez en le commettant. Dieu, lui, le savait déjà, avant même que vous respiriez pour la première fois de votre vie. Et il s'est occupé de cela il y a près de 2'000 ans ! Lorsque Jésus est mort sur la Croix, il a payé pour tous (chacun) de vos péchés (Apocalypse 13 : 8). Si vous avez commis un péché 10 millions de fois avant l'Enlèvement des croyants, il a payé pour chacune de ces 10 millions de récidives (2 Corinthiens 5 : 19). Quelle partie de "il a tout payé" ne comprenez-vous pas ?

Il n'existe aucuns péchés (pluriel) qui puissent "fermer la porte du ciel" à quelqu'un qui a reçu Jésus dans son cœur. Il n'existe qu'un seul péché (singulier) qui "empêche d'ouvrir la porte du ciel", c'est de ne pas recevoir Jésus dans son cœur comme Seigneur, Sauveur et Dieu (Marc 16 : 16, Jean 3 : 16, Romains 10 : 9).

1 Corinthiens 6 : 9-11 confirme que ces péchés empêchent les gens d'entrer dans le Royaume des cieux uniquement s'ils n'ont pas reçu Christ dans leur cœur. S'ils ont reçu Christ, ils sont pardonnés pour toute l'éternité, leurs péchés sont effacés pour toujours (Hébreux 9 : 12, Hébreux 10 : 14). Selon 2 Corinthiens 5 : 19, Dieu ne compte pas le nombre de vos péchés. Ainsi, la fréquence à laquelle vous commettez un péché, qu'elle soit d'une fois par mois ou de 5'000 fois par mois... n'est pas pertinente. Dieu ne tient pas de livres de comptes ! Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le fait de "ne pas compter" quelque chose ?

Même si de toute votre vie, vous n'aviez jamais commis le moindre péché sexuel, ou tout autre péché, votre nature même, demeure une nature pécheresse (héritée d'Adam). Cette nature pécheresse, c'est ce qui envoie les gens en enfer. C'est la raison pour laquelle nous avons besoin de recevoir une nouvelle nature, en recevant Jésus (le dernier Adam) dans notre cœur et en naissant de nouveau par le Saint-Esprit. Le salut est lié à cette expérience de nouvelle naissance.

Nous ne sommes pas justes par nous-mêmes. La seule justice que vous et moi puissions avoir en nous, c'est celle de Jésus. Selon 2 Corinthiens 5 : 21, sa justice, le fait qu'il n'y ait point de péché en lui, nous est créditée gratuitement, par grâce, lorsque nous recevons Jésus dans notre coeur. C'est la seule justice dont vous ayez besoin et la seule qui existe.

Dernier point et non des moindres, voici ce que Jésus nous dit au sujet du salut :

Quiconque croit en moi ne périra pas mais aura la vie éternelle (Jean 3 : 16).

Celui qui a le Fils a la vie (1 Jean 5 : 12).

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé (Romains 10 : 9).

Tout se résume à ceci : - Avez-vous plus de foi dans la capacité de vos péchés à vous damner que dans celle du sang de Jésus de vous sauver ?

Si vos péchés étaient plus puissants que son Sang, autant vous le dire tout de suite, tous ceux qui ont vécu et ceux qui vivent aujourd'hui sur cette planète seraient damnés ! Personne ne pourrait être sauvé. Si au contraire, son Sang est plus puissant que tous vos péchés passés, présents et futurs, alors ceux qui ont reçu Jésus dans leur cœur et lui font confiance, sont sauvés par grâce.

Nous ne mériterons jamais le salut. C'est un cadeau... Tout ce que nous avons à faire, c'est de recevoir le cadeau (Jésus-Christ) puis de lui faire confiance. Croire que ce qu'il a fait nous sauve et que nous ne pouvons rien y ajouter. Le salut ne s'obtient pas par les œuvres (Éphésiens 2 : 8-9). Dès lors, nos œuvres, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, n'ont strictement aucune incidence sur le salut. La dernière fois que je me suis penché sur cette question, les péchés "sexuels" faisaient partie des "œuvres" de la chair (Galates 5 : 19). Les péchés "sexuels" (et les autres) n'ont donc aucune incidence sur le salut. Jésus, vivant dans votre cœur, est le seul chemin qui mène au salut.

Si vous ne lui avez toujours pas donné votre cœur après avoir lu tout ça, c'est que...

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar